lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu rvmses – le cul entre deux seize

Loading...

homie j’ai les bails et promis j’les écrase au cro-mi j’ai les balles
que je polie sur les b-sses maudis dans mes traces le bolide dans la place
j’ai le taudis dans mes phrases la folie pour colie quand le doute m’efface je produis dans mes pages du solide dans mes placement la place manque mes rime écrase quand leurs phases mentent et parle de p-sse-temps de frime de c-sse banque et va y c-sse toi t’es pas ce gars qui p-ssent par les cl-sse b-sse les patates les plats de pâtes l’éclat de frappe on trace droit on est capable en quatre quatre d’éclater les claps dark d’épater les waks la décaper tes marque d’art nos rap sont palpable donc parle pas et va y p-sse la teille loin de la terre efface nos peine en manque de paye on place l’art c’est pour mes rapaces mes lascars qui lâche pas hélas gars on se l-sse des personnages de ceux qui joue d’eux même pour ne pas montrer qui sont des personne naze on berce nos pages sur la prod oui on la croque vite on approche f-ck on s’approprie pour nos proches qui s’atrophient sous les porches la mort trottine et c’est och mec on reste digne dans nos lignes et dans nos vies le crime est dans nos villes tu cries trop dans le vide rien dans les poches sec et c’est moche guette qu’à tout moment on peut disparaitre et quand le vice t’arrête tu dis qu’un homme comme toi il y’en as pas dix pareille je plane je prends les commandes de cet appareil pendant que tu flânes t’es a l’amande par tout ta paresse partout sa parait vouloir de l’or comme williams pharrell travaille d’abord ta valeurs avant d’apparaître on connais le malheur le mal qui manie nos âme les balle qui bannie nos armes les mans qui valident nos arts la maille qui balise nos pas on connais la couleur les failles qu’on -n-lyse dans le noir les bails qu’on c-n-lise chaque soir les drames qui paralysent nos voix on connais la douleur de ne pas avoir un centime sous les toit on va se sortir de la merde c’est sorti de dans l’amer tout se barre à l’aube cette encre c’est la même, même quand elle part à l’eau mes cahiers mes ratures mes failles et ma droitures voilà ce que j’expose quand je parle à l’autre j’ai rayé des gars sur des femmes immatures j’déballe ma signature quand j’explose et que j’exporte tous mes mots ai-je tort, et les mômes s’extorquent pour la mort s-xe drogue dans les hall les mecs rôdent a l’épaule du diable on pas les pied sur terre mais bien sur le dirigeable il vole mes flow il dirons jamais à mon âge regarde le rap que j’emmène je garde mes yeux mes cernes et bien sur un des rares j’ai pas le bras long comme jamel j’délie ta langue évidement le déni t’allonge dans la pénombre t’emmène j’ai du talent j’évite le monde j’dévie à l’ombre voilà les bombe que j’emmène je ramène ma dalle sur l’instrumental je me calle c’est viscéral la misère viseras les misérable qui disent que le vice se vise que dans le vide vénal la tise tisseras les vice durable qu’on brise dans les disque et les mise infernal ma rage quand elle t-tube malmène ce rap mc j’suis venu te faire mal jusqu’a que ton ingé râle j’avale pas la pilule my men oui je suis ingérable eh je me le demande si on met l’amende comment ça p-sse si on se lamente si des gens me manque si des gens me mentes y’aura pas de pardon, que des coup de bâton que les foule m’attende quand mes rap frapperons pas à ma place dans ce bal de con pas besoin de plus pour frapper les patron pas besoin de vu pour braqué l’hécatombe pas besoin de bus pour traqué les gars sombre techniquement oui je les prend tous rapidement couz oui j’ai le temps mais pas le flouz faut que je bouge avant mon enterrement je viens te p-sser devant j’ai bien dép-sser le vide avant mon enlèvement je rêve de sl-ssher la vie de c-ssé l’envie de me barrer loin d’ici déplacer l’abîme sa c’est le vide qui est bien loin des îles bien loin des idée reçu on née on meurt en marge trop souvent déçu on fais de nos cœur des masque on rêve de monter mais sans toucher les marches partout c’est la rage qui viens coucher nos âmes approcher du mal pour empocher la maille eh gros c’est les man qui tienne a empêcher la balle de venir fauché nos armes qui ne sont que le savoir de nos gilet pare-balle check envoie des phases de malade sur le beat on se balade on dévie les balafres de la vie on se noie s’efface c’est ma life de vide que je balance et défi c’est b-n-l dans le vide on croit hélas au mal qui débite et se pavane quand tu vois l’état d’âme des malade du vice/ on voit nos phase en panne quand on parle de peine de haine de failles qui nous calme je déballe mes tas d’drame dans les seufs du biz