lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu kampa – saisons

Loading...

j’ai le chemin dans la tête, sur les prods j’fais cratère et j’attends de voir
a part moi qui va le faire? sur le cd j’mets casse~ded ça va de soi
et j’regarde les échéances, 4 par an j’démarre de l’automne
plus le droit d’être fainéant, gars j’avance démarche de bonhomme
nan c’est jamais fini, hier j’avais le feeling, là c’est pas très mimi, mais j’ai niaksé l’phillies
ils veulent patek phillipe, moi j’veux lâcher l’missile avant de tâter le mili’
et y’a pas que le cash, j’travaille le soir, ça va au delà des simples rimes
j’ravale le bad, bataille de soi, j’médite au calme pour éteindre le vice
et les saisons dictent le mood, j’sais pas faire de mélo’ que cracher des flammes
j’ai passé la nuit debout, à refaire le monde tête dans les céréales
bientôt c’est réel, déjà des adolescents dans mes dms
pour le cash de cetelem, kaiji ou nopya sur le bpm

automne hiver printemps été, j’libère ça sans pression
tout pour pas finir endetté, travailler cent saisons
j’m’y perds j’m’y retrouve, ‘vec le cash diverses vies se trouent
en hiver j’y retourne, 4 projets mais 10000 secousses
automne hiver printemps été, j’libère ça sans pression
tout pour pas finir endetté, travailler cent saisons
j’m’y perds j’m’y retrouve, ‘vec le cash diverses vies se trouent
en hiver j’y retourne, 4 projets mais 10000 secousses

mais pour l’instant j’regarde les feuilles qui tombent
les heures qui tournent et les cœurs qui grondent
les peurs inondent tous nos vœux qui souffrent
pas de guns qui toussent, que des keums qui se trompent
le décor est parfait pour penser, les feuilles mortes formeront la piste pour danser
bientôt l’heure de se mettre en scène, j’ai mon chemin à tracer j’connais pas mes ancêtres
les saisons défilent mais j’suis bien dans ses yeux
et j’énonce des films sur ma vie devant les cieux
et tant qu’on est deux, j’continue à créer torpilles
des gigas de morceaux bien stockés dans l’ordi
et mes pensées se tortillent, j’veux pas voir la sortie
tant qu’j’suis entouré j’sais que la fin sera pas sordide
j’ai tej les peurs que l’amour amortit
j’accélèrerai encore si je vois que la mort file
combien de temps encore, j’serai capable de fermer les yeux en tort?
que du poison dans le corps, et je pense à elle les deux yeux fermés quand je m’endors
juste le temps d’empiler les projets, d’enquiller les pochettes, sans piller les trophées
j’remplis le cendrier je décroche et j’compte griller les prods j’estampillerai les proses fraîches

automne hiver printemps été, j’libère ça sans pression
tout pour pas finir endetté, travailler cent saisons
j’m’y perds j’m’y retrouve, ‘vec le cash diverses vies se trouent
en hiver j’y retourne, 4 projets mais 10000 secousses
automne hiver printemps été, j’libère ça sans pression
tout pour pas finir endetté, travailler cent saisons
j’m’y perds j’m’y retrouve, ‘vec le cash diverses vies se trouent
en hiver j’y retourne, 4 projets mais 10000 secousses