lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu barrio populo – c’est comme ça

Loading...

des artichauts que personne sait que ça existe
ton -ssiette pleine peine d’un immédiat en salade mixte
un repas rep-ssé repu du temps perdu qu’on a gagné
un cri du bide, une question, une réponse et c’est plié
dans quel pli ? on n’en sait rien et puis on s’en fout
on replie la couverture, si ça gratte, c’est qu’y a des poux
des hommes en troupes et ça bastonne, des troupes et du cirque
des grappes de bombes et ça cartonne même dans les criques
la terre en deuil, deuil du vivant, deuil du deuil
dent pour dent, mort pour mort, oeil dans l’cercueil

mais c’est plus compliqué que ça, petit
mais tu sais bien que c’est comme ça, petit
mais tu sais c’est plus compliqué, petit
mais c’est comme ça il paraît

du noir dans l’bleu, du bleu d’auvergne jusqu’à paris
des couleurs en crises, des gris nuages sur béton gris
elle s’appelle industrielle, elle trie dali et que nenni
pour la folie, pour la mesure, pour le vivant du pourri
des données évaluées, chiffrées, socialisées
dis-moi c’est quoi le code barre de ma nausée
big data organisé, principe divinisé
j’vais t’en fourrer une donnée qu’on dira venue du p-ssé
ça s’appelle le dégoût, ce dé du goût révolté
goûte-y un peu pour qu’on s’y retrouve au goûter

mais c’est plus compliqué que ça, petit
mais tu sais bien que c’est comme ça, petit
mais tu sais c’est plus compliqué, petit
mais c’est comme ça il paraît

ça se jette à l’amer du bateau républicain
il n’y a plus de lumière, dans le noir, on n’y voit plus rien
rien que de la marée totale, essence sur nos braises
regarde la mouette engluée et les vagues qui se taisent
l’hirondelle a fait le printemps, le printemps a fait son temps
et le prince charmant n’a rien charmé que du vent
souffle sur tes bougies, engouffre le gâteau
ton amertume tu la propulseras dans un rot
ta mère te dira, arrête un peu, allez ! excuse-toi !
ta mère tu lui diras, moi, je suis l’enfant-roi…