lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu 12mé – prétendant

Loading...

and it goes like

[couplet 1]
le poids de nos choix souvent se voit sur nos épaules
qu’à cela n’tienne, paraît qu’on marche dans la même faune
12mé pour headfones part en éclaireur
vient revisiter les bacs pour ne pas refaire d’erreur
tu sais, tandis que dans nos crânes les vieux traumas dansent
j’pense à poser des rimes en vrac pour qu’les choses avancent
faire le vide dans sa vie, chacun veut toucher sa bille
on s’place comme on peut
même quand on a pas grand chose à dire
agis encore pendant qu’le film se déroule
sinon c’est ton existence qui prend des airs de déroute
faut qu’ça s’active, microphone, un casque et deux platines
bougez-vous d’ici, les wack mc’s vont pâtir

check this out…

[couplet 2]
chacun choisit sa voie et s’plante parfois
l’estime de soi nécessite un tas d’esquive
on s’attend à tout sauf à ce qu’ils s’pointent
et les évenements prennent de haut
l’angoisse presse, des idées sales, v’là c’qui t’reste de beau
j’fais ce qu’il faut pour qu’ça groove quitte à m’dép-sser
trace mon avenir à chaque retour dans l’p-ssé
parfois les gens s’énervent, les joies sont éphémères
les faux culs me pistent et je rappe pour tromper ces merdes
diffuse ma rage dans ton poste, trois lettres au sommet
j’taffe tous les jours et paie le prix pour être le boss
rap au sax, 12 au mic, c’est la connexion
un cl-ssique de plus dans ta collection, mec

check this out…

[couplet 3]
redessine tes ambitions au posca, des rêves
plein la tête, ça décolle, chacun a son poste car
les brouilles sont nombreuses et on attend qu’ça s’t-sse
les visages -ssombris de tes potes t’remettent à ta place
vif, flashback sur l’époque où tout s’p-ssait sans stress
loin des problèmes de thune et des entraides
c’est triste mais j’en viens à regretter l’époque de l’insouciance
période hybride où l’on croyait connaître la souffrance
mate, constate les drames de cette vie là
l’amitié s’efface et se change en pugilat
si le sheitan dresse le tas d’embûches qui t’oppresse
prétendant au trône, malgré tout ça, je le suis et je le reste

[outro]