lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu 113 – parti en fumée (l’esprit ruff)

Loading...

[couplet 1]
ils ont tous les deux, l’esprit noirci
ils ont p-ssé leur vie à jouer les bandits
ont connu les pires galères et ont commis les pires délits
leurs jeunesses se sont écoulées dans une cité
au milieu de l’un des plus infâmes quartiers
où la tension monte et le système est brutal
où pour s’en sortir les jeunes se servent de bizness illégal
l’échec scolaire et la misère et ceux depuis l’enfance
des galères sur les bancs, jusqu’à la grande délinquance
à p-sser des nuits entières entres amis, fumer, du teu-shi
à penser à des coups , qui pourrait ramener un bon llet-bi
ils n’étaient pas conscients du risque qu’il y avait à prendre
agir sans concession, les feraient aller dans le mauvais sens
au fur et à mesure se sont succédées les galères
les mauvaises affaires comblées leurs casiers judiciaires
le destin les a frappé tard cette nuit
où ils ont fait leur plus grosse erreur dans un putain d’taxi
deux minutes ont suffi pour que tout s’complique
pour que l’un devienne meurtrier et l’autre devienne son complice
de nombreuses personnes ont aperçu cette horrible scène
nos bandits prennent fuite la fuite et craignent une lourde peine
après les différentes enquêtes et dépositions
pour la première fois ils se retrouveront en prison
le fait d’avoir grandi sans avoir une thune en poche
poussa les jeunes de cités à vivre avec l’esprit ruff

[refrain]
gosse de rue regarde ce qu’on est devenus
ce qu’on a conçu est parti en fumée
cauchemar les bancs d’la cité
les mêmes galères, les mêmes histoires
les mêmes refrains
la gloire émerge seulement pour quelques-uns

[couplet 2]
déjà les année p-ssées, ils n’avaient plus rien a perdre
ils ne vivaient que de mauvaises affaires sur mauvaises affaires
mais que veux-tu l’argent a fait d’eux un vrai cauchemar
ils finiront en prison pour c’taxi tué sur l’trottoir
dur à 16 ans de savoir ce qu’est ton futur
une victime de plus enfermée entre 4 murs
la vie derrière les barreaux n’est pas celle de la rue
aie du sang froid sinon moralement on te tue
si tu veux te faire respecter, ne pas t’faire marcher sur les pieds
les lois sont plus les mêmes, à toi seul de les appliquer
maintenant ils dépendent d’un simple numéro
et insoumis à l’état est la devise d’un mauvais garçon
avec du temps ils réussiront à s’faire respecter
dû aux bagarres entre eux et d’autres prisonniers
enfermés dans leur cellule, ils repensent au p-ssé
où le soir en quelques instants leur vie s’est compliquée
il était question d’un simple taxi-basket
nos deux bandits voulaient rentrer sans aucune idée en tête
combien d’entre eux se sont vus prendre cette destination
du jour au lendemain, p-sser de la rue à la prison
le fait d’avoir grandi sans avoir une thune en poche
pousse les gars d’chez moi à vivre avec l’esprit ruff
cauchemar les bancs d’la cité