lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu 113 – le chant du vice

Loading...

[couplet 1 : rim’k]
peu importe l’endroit ou l’moment, gros je m’en bats les couilles
a la base dans c’putain d’pays d’merde, j’suis qu’un crouille gros
t’as pas la trouille, c’est nous qu’on montre au jt
quand les c0ktails volent et qu’le quartier est agité
un roudmie dans chaque poche, un coup de main pour un proche
un coup de fil et un coup d’tête que j’décoche
un coup d’barre, une sacoche, ça doit être les mômes d’en bas
mais dis moi gros, comment leur faire des reproches
là où traînent les plus hardcores et les plus moches
là où y a plus d’meufs, là ou y a trop d’keufs qui t’amochent
dis au proc’ que j’l’encule
dis aux profs que j’ai eu à l’école, qu’j’ai bien fait mes calculs
personne paye mes factures, dans c’biz’, plus une porte que j’fracture
je m’en bats les glawis, c’est d’nature
c’est un son de brigand, poto, sors ta zeb du frigo
poucave cache toi derrière tes rideaux
j’ai une double face comme bakari ou kost
[rohff]
nous on vient du côté sud
pas d’la west ou la east coast
[rim’k]
vitry-sur-seine innove
comme sega pour la dreamcast
[rohff]
nous on rappe tellement bien que les rastas croient qu’on toast
[rim’k]
113 f-ck les keufs
j’ai l’africaine armure
pas d’gilet comme robocop
j’veux des trophées comme la france pour la world cup
et s’f-ck sans moi gros, putain attends la révolte
normal, chacun a son colt
att-tude désinvolte pour mes compatriotes
dans l’illicite ils récoltent
en évitant chaque jours que la bac sonne à leur porte
113, rohff
eh les mecs j’crois qu’ça rapporte
maintenant qu’les portes sont ouvertes, fini le porte-à-porte
le son t’emporte, quand le clan s’exporte
toujours la même escorte, j’ai gardé les mêmes potes

[refrain x2]
on a l’pied dans la rue et l’autre dans la musique
c’est l’chant du vice, on nargue le risque
toujours opés et optimistes
quand on rappe, ta tête tourne
on veut pas faire du sur-place pendant qu’la terre tourne

[couplet 2 : mokobé]
j’m’en bats les couilles d’être une star
j’suis juste un mec simple qui s’prend pas la tête
c’est cuir, jeans, baskets, tu connais la recette
eh l’an 2000, ça va pas trop mal
on garde le moral, il faut bien qu’on mange, hein c’est normal
bienvenue dans ma galaxie, à betocodie, à moujob
tonton d’afrique : sénégal, mali
le clan est d’sortie et si tes oreilles sifflent
c’est du son criminel qu’on ramène, tu connais l’tarif
t’as mal avalé notre succès
une bonne tape dans l’dos et si tu parles trop mon pet-t
(xxx)
et les jaloux j’les zappe comme roger troutman (xxx)
tes fausses rumeurs, j’les enterre man
ca fait un bon moment qu’on trime
ecrire des rimes ça nous connaît

c’est pour le 91, 92, 93, 94, 95, 75, 77, 78
et toutes les provinces mokobé, 113, qu’est-ce qu’il y a ?
eh ouais…

[couplet 3 : rohff]
nique les mythomanes, mongol-man, j’en rigole man
c’qui compte pour nous, c’est alimenter la carte gold man
l’équipe est grande mais j’marche seul comme jean-jacques goldman
j’ai la méthode pour t’faire tomber raide man
mets-toi un gode man

aller droit au but comme l’om c’est ce que les abonnés aiment
sur un son à l’ancienne à la boney m
fais danser la haine, ici rohff, le tout dernier bm
menant une vie de bohème, écrivain de poèmes à problèmes
j’ai les fafs français mais j’reste un mec du bled
mafia africaine on aime bien les white men comme johnny clegg
ecoeuré à la vue d’un shtar
devant la société, j’préfère être le boucher que l’veau
ai-je tort ?
eh tous ceux qui croient qu’j’dors, j’fais pas d’bruit tel un silencieux
on hait les mecs qui s’la racontent tah les oufs prétentieux
cru comme mobb deep, touche même les vieux qui fument la pipe
gros bonhomme (xxx) quand on porte le slip
rien à foutre tu pèses
c’est pas moi c’est manny qui baise
dis pas merci comme frank lopez

[refrain] (x4)

[outro]
(grosses têtes de camille groult star)
toujours opés
(113 production)
toujours opés
(113, rohff)
toujours opés
(mafia k’1 fry légendaire)
toujours opés…