lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu jr o crom & doomams – l’ermite

Loading...

[couplet 1 : doomams]
je vis pas pour le regard des gens car dans tout ça y’a les avances de ceux qui te voit fou comme steve urkel dans la nuit de [?]
breh, breh
ça c’est le bruit que t’entend avant qu’une arme s’échappe
c’est l’hiver, c’est [lipa ?], c’est les larmes qui réchauffe ton écharppe
je suis qu’un pet-t poisson dans le récit fraisi d’un p’t-t renoi de tesi le défi
pour serait de faire le disque d’or avant de voir ma queue fléchir b-tch
bagage, dégage, d’ici ce qui me motive niggis
je déteste ceux qui se déguise, regrette l’époque où pas de [béguiz]
[?] phénomène kicker comme eminem
préviens les femen j’écarte les femelles
celle qui ne rentre pas dans mes critères
toute celle qui ne ressemble pas à la mater
celle qui ne font pas que de la compta
compte sur les pet-tes taches élémentaire
leurs vies prend mon packtage [?]
saisi si tu ne veux pas qu’il y’est des otages
si, si, si, sheitan fait les [feta ?]
je veux pas être dans le cota
je fais la vendetta, faut que les ventes te parlent
loin de tout ces connards, pouvoir vivre pénar
dès que je peux, je prends mes clics mes clacs
biz et je prend mon sac à dos je me barre

[refrain : doomams] (x2)
avoir à vivre, désament c’est tout ce qui me fallait
rentrer dans les rangs, obéir, tout ça, nique sa mère
je reste une galère, tout ce qui me fallait
jamais j’y laisserai ma peau pour un gars comme salaire

[couplet 2 : jr o crom]
prends pas ta clic de pas d'[aone ?]
pas la peine je suis seul dans mon combat
fouetté jusqu’au sang comme un esclave
claqué, fatigué, comme un soldat
non y’aura pas de mea culpa
solo, je médite sous ma puche-ca
souriant mais le cœur viens d’alaska
et c’est moi qui [trempe ?] dans ma [?]
avant de finir sur un brancard
ou me faire avoir pas le sheitan
j’ai plus la force d’aller me peta dans les sound system
f-ck, comme [la partie ?] foute le tel
délitesse, calitesse, dans les caves ou dans les blocs
caler dans les cages à l’affût comme farid
moi les marécat c’est comme une love story
décalé du bon [?] timide
jamais dehors avec les terres sorry
la street et les ghettos limitrophes j’ai fait le tour
la [?] est décédé, connard t’as vu le jour
t’inquiète je commande tout les canons [?] pas de couilles
ok j’irai dans les bacs avec serge gainsbourg
laisse tout dans l’autosquart comme un [?]
laisse nous péter le son même dans le décor
laisse nous dans nos balcons, dans nos secteurs

[refrain : doomams] (x2)
avoir à vivre, désament c’est tout ce qui me fallait
rentrer dans les rangs, obéir, tout ça, nique sa mère
je reste une galère, tout ce qui me fallait
jamais j’y laisserai ma peau pour un gars comme salaire

[outro : doomams] (x3)
c’est pas fini, j’ai pas tout ce qui me faut
minimum platine, tout le poids du monde posé sur mon dos
tout ça nous fatigue