lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu edge & ratu$ – sbtr/gldstn

Loading...

[paroles de “sbtr/gldstn” ft. deen burbigo]

[intro : ratu$]
eh

[couplet 1 : ratu$]
plus rien n’est pareil, les p’tits bâtards ne rendent jamais la pareille
j’dois rentrer le g, j’reviens d’cdg
la douane, j’ai baisé, y avait minimum trois chiffres à la pesée
le rap, c’est pesant, soirée, j’suis dedans
j’entrerai jamais si tu laisses mes loups devant
fini en bagarre dans la pluie et le vent
c’grillon, on lui fait sauter ses trente~deux dents
j’roule à cent~cinquante, monte la vitre, vers bordeaux avec du château lafite
ramène une oz, une seconde, on la vide
elle a des copines pas mal, on l’invite
j’vais les labourer (ouais), jay a d’la beuh à savourer
mon kho mets dix grammes dans ses bourrelets
c’est fini l’école, fais les [?]
maintenant, les putes font les oukhtys
j’les déteste comme tous ces renois bounty
sur la carte, pas d’limitations d’boutique
mais j’irai pas tout cramer à gucci (lessgui)
[pré~refrain : ratu$]
ouais, j’te dis la vérité
j’recule un peu du micro, j’m’attends à une d’ces forces
quand je vois rat la fumer (hey), tu parallélises

[refrain : edge & ratu$]
(on a fait)
(jamais)
(oui)
(à foutre)
(tou)
(tou)
(eh)
(tou, tou)

[couplet 2 : edge]
hey
le ciel, j’adore le contempler (contempler), un smic, j’peux pas m’en contenter
donc j’repense à toutes les choses qu’on tentait, ouais, après le concert en comptant l’blé
en cabine, j’me sens comme habité, quand j’suis imbibé, toujours pleins d’idées (ouais)
on pull~up partout sans être invité (nion), dans les poches, au minimum un dix g
ma gueule, faut des valises pleines pour remplacer celles que j’ai comme cernes
tellement deep qu’on dirait dipset (‘set), tellement d’drip, on dirait offset
on s’énerve [?] [antonio conte ?], baby voudrait sûrement me dompter
mais j’ai déjà des rêves à combler, j’dois faire du cash, pas m’la raconter
[pont : ratu$]
j’prends du beau temps, je fume face à la mer
gold et saboteur, pour vous, c’est la merde

[couplet 3 : deen burbigo]
parti de rien, merci, de rien, prêt comme si j’faisais bercy demain
tout l’monde a son plan, réfléchis le tien, réfléchis~le bien
l’ambiance est loufoque, on est des loups, f~ck des vies de chiens
papy, mode avion, personne sait c’qui devient
le taff est précis, cv s’épaissit, faut qu’on me paie si je viens
y a que moi qui sait me faire peur, ‘sin, j’suis mon seul adversaire fiable
y a pas si longtemps, j’étais serveur, depuis, j’suis beaucoup moins serviable
nombreux se sont retournés vers l’diable, c’est l’épidémie dans le secteur
chaque son fait monter la ferveur, chaque drop fait saturer l’serveur
on s’est fait sur une part à six, c’est nous les vilains, les séparatistes
on t’traite de pédé, ça, c’est pas h0m~phobe, on te nique ta race, ça, c’est pas raciste
chez nous les news circulent sans s’appeler, besoin d’un que~tru, mes gens t’l’apportent
si t’es le sang, tu peux prendre la clé, si tu trahis, tu peux prendre la porte

[pre~refrain : ratu$]
moi la grillade, c’est le meilleur moment où moi j’suis à l’aise
hey

[refrain : edge & ratu$]
(on a fait)
(jamais)
(oui)
(à foutre)
(tou)
(tou)
(eh)
(tou, tou)