lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu 83 – procès verbal

Loading...

[verse 1: b~ice]
knock, knock, qui vient cogner à ta porte
mc la récré est fini, le 8 vient t’pogner à la gorge
force brute, on est c’que tyson est à la boxe
roi de l’octogone à la george, torpille ta carrière à la morgue
ils veulent éteindre l’incendie, on le rallume à la torche
83 ramène l’infanterie, on est paré à l’assaut
rap queb most wanted, le game voulait ma peau
20 ans plus tard, dans mon back, peu d’ennemi, beaucoup d’apôtres
le rap se meurt à qui la faute, le jury est corrompu
cond~mné à streamer, à faire la pute et à vendre son cul
esclave d’une industrie qui comprend pas nos codes
mariage arrangé, y a pas d’amour, y a qu’l’argent qui nous force
on vient rompre avec la tendance, tu r’connais la signature
rap queb géants, parmi les mc miniatures
y ont voulu nous soumettre, mais on est resté loyaux
roi de la jungle vient rugir une dernière fois dans son royaume

[chorus: 2faces]
hey yo on suspecte toute ta clique de nuire à la culture
on inculpe, trop d’incultes, trop d’impostures
on t’juge coupable si le chapeau te fait sur mesure
la sentence, silence perpétuel man on t’censure
silence perpétuel on t’censure
silence perpétuel on t’censure
silence perpétuel on t’censure
huit trois! juge, jury et bourreau
[verse 2: t~mo]
procès verbal, vise la jugulaire
appel moi sherkan, sors les crocs, le roi de retour au bercail
en guerre permanente avec moi~même et le reste d’la planète
au banc des accusés, ceux qui misent seulement sur le paraître
défendrai mon héritage, jusqu’à c’que mon cœur s’arrête
commettrait des délits graves, pour protéger la famille
plaide coupable, homicide volontaire
sur boom bap, récidive, sur des aires de violons de guerre
haaaa, j’ai pris perpétuité dans l’rap
j’ai perpétuer la trad’, conçu pour tuer la trame
braaaa, mayday, mayday, le beat est gun down
signé par la plus grande équipe du rap queb, no doubt
never slow down, ~rs~nic dans la plume, l’arme secrète
crache le poison dans la mus’, mes ennemis battent retraite
peine de mort, exécution, les mc traîtres sont passibles
coupable de haute trahison, envers le rap, ses racines

[chorus: 2faces]
hey yo on suspecte toute ta clique de nuire à la culture
on inculpe, trop d’incultes, trop d’impostures
on t’juge coupable si le chapeau te fait sur mesure
la sentence, silence perpétuel man on t’censure
silence perpétuel on t’censure
silence perpétuel on t’censure
silence perpétuel on t’censure
huit trois! juge, jury et bourreau
[verse 3: canox]
[?]

[verse 4: onze]
de retour en cour une fois de plus au banc des accusés
une autre tentative en vain pour essayer de nous arrêter
stop! ça sert à rien ils n’ont rien compris
c’est pas une citation qui va [?]
promesse de comparaître, f~ck that, continue de chercher
perds pas ton temps jamais j’vais les signer tes papiers
[?] que cette fois~ci ça serait la bonne
j’ai une f~cking surprise car il y a des bombes partout sur l’album
une arme le microphone que j’utilise comme personne
les cloches sonnent au premier round, tu peux pas changer la donne
les flash dans mon rétro, j’te dis qu’ils vont mordre la poussière
j’mets la pédale dans le fond sans jamais r’garder derrière

[chorus: 2faces]
hey yo on suspecte toute ta clique de nuire à la culture
on inculpe, trop d’incultes, trop d’impostures
on t’juge coupable si le chapeau te fait sur mesure
la sentence, silence perpétuel man on t’censure
silence perpétuel on t’censure
silence perpétuel on t’censure
silence perpétuel on t’censure
huit trois! juge, jury et bourreau
[verse 5: 2faces]
quand j’pose ma plume sur le papier, homicide volontaire
j’ai des crimes plein le cahier, depuis le secondaire
et comme un sage sous l’orage, j’marche avec la rage
même en plein centre d’la ligne, quand j’écris j’reste en marge
la page, ma cage kick snare pour m’évader
[?] rien à battre tournevis pour démarrer
la clé? suffit d’savoir tracer la ligne
8 bars et 16 rimes et disparait sans un signe