lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu 547 – cartel

Loading...

[paroles de “547” ft. stavo]

[couplet 1 : lenny]
c’est pas qu’j’ai gé~chan, c’est juste que j’m’adapte
c’est pas qu’j’ai pas ton temps, faut qu’j’fasse gonfler ma pâte
nouvelle équipe qui passe, t’inquiète pas, j’ai la plaque
si ça marche pas dans l’rap, p’t~être que j’vais finir mal
j’sors de 96 heures, t’inquiète, j’ai nié les faits, pourtant, on y était
ils veulent me coffrer tout l’été mais bon, c’est mort
et sur l’terrain, on a tout fait, depuis longtemps
et tant qu’il y aura à bouffer, t’inquiète pas, négro, j’y serais encore (j’y serais encore)

[couplet 2 : brayou]
ma bella, ce soir, j’suis pas dans l’thème
j’dois liquider la gue~dro sur paris, quand j’ai fini, moi, j’prends ma part
n’attends pas qu’je pèse pour m’dire “je t’aime”
j’dois finir les tes~com même si j’suis fatigué, j’reste bloquer dans l’appart’
quelques problèmes dans la tête donc j’communique avec la ‘teille
j’ramène que d’la foudre donc j’fidélise la clientèle
j’ai mis l’mode sport dans la choupette, le toit ouvrant pour faire la brink
on n’boit pas d’alcool si c’est pour tomber comme boateng

[pont : brayou]
et j’suis dans l’binks et ma chérie veut des câlins

[refrain : brayou]
et j’suis dans l’binks et ma chérie veut des câlins
les ients~cli nous disent “thanks” quand on leur passe la frappe dans les mains
plus de 12 heures dans l’hall, j’crois qu’on dérange les voisins
j’ai mon arme, ne cherche pas la guerre, nous on n’pensera plus à toi demain
[couplet 3 : stavo]
han, nonante
c’est la vida loca, du 6.35 au toka’ (bref)
que des coups d’fusil à pompe comme dans un braquo’ (pouh)
on a braqué les colis, pourtant, c’est la pénu’
les [?] en quechua (non, ne cherche pas la guerre)
les présences étrangères, pour nous, c’est une menace (c’est une menace)
depuis tout petit, c’est l’implication recto~verso (sku)
des travaux en silence (sku) et travaux séquentiels (sku)
j’me retourne pas sur mes choix, je guette que le point mort
rajouter des mots en trop, ta bouche peut te tuer (yeah)
habitants de sevran, charbon habituel (ouais)
on est ces rats d’ville (quoi ?), ces gars d’ville
toujours dans les tuyaux, enfants des ruelles (nonante, enfants des ruelles)

[couplet 4 : vermine]
ça dérange les voisins, ça fait du cash (du cash)
on va pas s’arrêter donc déménage
t’as trahi la honda, gros, c’est dommage (c’est dommage)
dès qu’on a prit la somme, on plie bagage
finir à mexico avec des ‘tasses
j’ai activé l’mode s et on s’arrache (on s’arrache)
j’ai trop été trahi, j’ai l’cœur en cage (en cage)
les rôles vont s’inverser donc attention

[couplet 5 : kaido]
stop, ma chérie, calme~toi
j’sais qu’t’en as envie mais j’vais pas t’la mettre (jamais)
faut qu’j’vais faire du khaliss et si j’le fais, c’est pour ma famille
pourtant, y a rien à becter, jamais tu manques un chiffre, fallait y aller
j’les ai vu détaler, j’ai dû détailler, tous ça parce que j’voulais plus becter
elle voudrait qu’on s’voit, à vraie dire, je n’peux pas
j’suis dans la street, en vrai, j’crois qu’elle m’a piqué
et j’crois que c’est pour ça qu’à toutes ces ‘tasses, j’arrive plus à m’attacher
[refrain : brayou]
et j’suis dans l’binks et ma chérie veut des câlins
les ients~cli nous disent “thanks” quand on leur passe la frappe dans les mains
plus de 12 heures dans l’hall, j’crois qu’on dérange les voisins
j’ai mon arme, ne cherche pas la guerre, nous on n’pensera plus à toi demain
et j’suis dans l’binks et ma chérie veut des câlins
les ients~cli nous disent “thanks” quand on leur passe la frappe dans les mains
plus de 12 heures dans l’hall, j’crois qu’on dérange les voisins
j’ai mon arme, ne cherche pas la guerre, nous on n’pensera plus à toi demain