lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu 2th – fly

Loading...

fly, fly, fly, fly, fly
on parle, mais tu sais qu’on s’en balec
on part pas de là, tant q’l’un de nous ne descend pas
car, quoi que tu veuilles que j’te dise, tu veux pas
le pire j’sais pas pourquoi j’l’écris si je sais pas

si les jours passent et les semaines se ressemblent
mon coeur reste en place mais je sais plus ce que j’ressens
donc j’vide ma tête dans les ré~soi
même si y a rien d’intéressant
j’vais pas te refaire le récit, un whisky~coke et ça repart
j’me dis qu’en fait, tout ça n’a qu’un temps
l’amour que j’donne je le ressens au quintuple
il faut qu’on profite, et pas qu’à court terme
on est que des hommes on vise toujours à côté
on s’est aimé au départ, mais maintenant ça dépend
d’ses envies, d’son mood et surtout d’son état d’esprit
encore une histoire que j’vais voir passer de loin
j’vais la vivre mais, toujours à l’extérieur de moi
alors je parle, je parle, mais les mots ne sont pas les miens
comme si j’fumais une clope que j’avais jamais allumé
c’est pour aller mieux, faut qu’on vive normalement
dites~moi q’je suis pas seul au monde à me sentir comme un mal~aimé

fly, fly, fly, fly
fly, on parle, mais tu sais qu’on s’en balec
on part pas de là, tant q’l’un de nous ne descend pas
car, quoi que tu veuilles que j’te dise, tu veux pas
le pire j’sais pas pourquoi je l’écris si je sais pas le dire (le dire, le dire, le dire)
j’membête, j’membête, j’membête parlons tant qu’on s’embête pas
plein de débats dans un salon en del~bor
parler des autres c’est souvent de belles barres
si c’est pas le cas je fais le mort
mais j’ai quelques excuses et blagues sous la main
pour que, quoi qu’il arrive je puisse dire que tout va bien
que si c’est pas le cas, je puisse lésiner
sur des idées dont tu connais pas le quart
en vrai de quoi tu veux qu’on discute, tu veux qu’on dise quoi
j’te connais pas, tu peux être qui tu veux, raconter des histoires
moi j’fais que passer au bar, j’veux pas finir en pilier
donc je rentre à quatre heure du mat’ si un after n’a pas lieu
en chemin je me rappelle que je suis [?] à la polia
arrivé j’avais pas mes clés, j’ai dormi sur le palier
je sais pas le dire, pour ça que je le mets sur papier
me ressert un verre, le boit et fly comme un papillon

fly (archimiste), fly (2th), fly (comme un papillon), fly (comme un papillon)
fly, on parle, mais tu sais qu’on s’en balec
on part pas de là, tant q’l’un de nous ne descend pas
car, quoi que tu veuilles que j’te dise, tu veux pas
le pire j’sais pas pourquoi je l’écris si je sais pas le dire (le dire, le dire, le dire)