lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu 1984 – nébuleuse

Loading...

[couplet 1]
dans les coins les plus sombres, la nostalgie m’entraîne
au cœur du néant, le malsain me materne
mes pensées se consument dans des nuits sans lune
aucun de vous ne peut calmer mes foutues rancunes
l’impression de disparaître dans la dualité
d’un univers établi qui exclut les vérités
venu s’ériger dans les cœurs et dans les cranes
ces tours de bitume que le chakra accompagne
le deuil m’empoigne, me pousse au faux pas
à la force de la foi, nous portons nos croix
on pensait que la musique est la porte à enfoncer
fourvoyés dans l’espérance et ne jamais se relever

[refrain x2]
je me sens englouti, accablé sans répit
quand l’angoisse te conduit jusqu’à la névralgie
chacune de mes pages cache une peur sans visage
pris dans son clivage, c’est la mort que j’envisage

[couplet 2]
nos att-tudes en deviennent si superficiels
plus rien n’est réel derrière une couche de rimmel
les déchéances morales ont le temps de germer
car vos vies de rêve ne sont que des clichés
c’est d’ici que naît mon amertume nébuleuse
dans un amas de violence et de théories pompeuses
cette course effrénée vers toutes ces richesses
qui nous emprisonne dans une infâme cupidité
je me suis égaré à travers leurs foutaises
encaisser leurs tromperies, n’en seront que plus balaises
il n’y a aucune issue à la bêtise humaine
paré pour entrer dans une ère postmoderne

[refrain x2]

[scratchs]
xxx

[couplet 3]
l’obscurité m’englobe car ce sont des milliers
de cerveaux que l’on -ssomme, que l’on nous dérobe
dans ce pays d’égalité, de fraternité
ici les plus forts se font les dents sur les derniers
nous finirons par oublier nos préceptes de base
recréant nos p-ssés derrière des arobases
remplissons le vase jusqu’à ce qu’il déborde
mettons sciemment nos cous dans le nœud de la corde
en décadence à plus forte raison
si la providence se trouve dans l’autodestruction
le dormeur s’éveillera, que restera-t-il
de ce que l’on possède à part des cendres et des ruines ?

[refrain x2]

[outro]
sombrer à pet-t feu sous les paroles des insidieux
c’est ma chute libre sur le sol rocailleux