lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu 1984 – fahrenheit 451

Loading...

[scratchs]
“this time the truth’s gettin’ told, heard enough lies”
“you wanna censor somethin’, motherf-cker censor this!”
“unlock my brain, break the chains of your misery”
“i better make my mind up”

|couplet 1, hostile]
le plaisir de l’incendie et de ces pages noircies
la symphonie du feu et l’odeur de la suie
jetées dans le foyer, des hauteurs, dans les flammes
les nouvelles de spinrad dans la chaleur d’un brasier
451, les livres se consument
mais nos vies se résument à des délais qui nous enfument
l’-sserviss-m-nt et le contrôle sont -ssurés
le bâillon de la censure nous garant-t la paix
elle met du plomb dans les têtes les plus creuses
permettant de s’élever, cette culture est dangereuse
reconnue coupable d’atteinte à la morale
un air aseptisé qui en devient irrespirable

[refrain, vii]
la censure en costume, l’écrasant consensus
le savoir se consume en quelques degrés celsius
combien d’autodafés sur mon itinéraire ?
atrophier l’intérêt pour l’objet littéraire
je me joue des gardiens, de leur seule vérité
camouflant quelques pages dont je suis l’héritier
nous sommes endoctrinés par leur propagande
d’ici à fahrenheit, la frontière n’est pas grande

[couplet 2, hostile]
devenir la proie de ces foutus censeurs
de ces gardiens de la loi et des falsificateurs
ceux qui suppriment des parcelles de vérité
artistes, écrivains, sur le banc des accusés
le lourd tribut des esprits contestataires
pour te faire taire, la justice a ses abus
quand ils vocifèrent sur nos prétendus
appels à la violence, c’est que le dialogue est rompu
leurs chiens de garde, ceux qui te mettront au pas
on nous parlera alors de l’intégrité des médias
étouffer le débat avec de la poudre aux yeux
c’est le conglomérat des plus cr-puleux

[refrain, vii]

[couplet 3, hostile]
mais combien d’autres encore brûleront ce soir ?
sauvegarder ses intérêts en abusant de son pouvoir
persuader les peuples par du matraquage
afin d’éliminer les consciences qui s’enragent
plus de divergence et plus d’opinions
vous serez maintenus dans l’incompréhension
nous vous imposerons une voix exclusive
plus jamais il n’y aura de position objective
alimenter l’aversion pour la littérature
alors le non-sens comme fer sera dur
sous le veto des puissants, des œuvres disparaissent
ici, les libertés ne sont pas ce qu’elles paraissent

[refrain, vii]

[scratchs]