lirik.web.id
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu 12mé – poudrière

Loading...

[couplet 1 : fisto]
on est en mai 2002 et ça ressemble à 68
shooté au flashball, faut que j’bouge, les flic ont la haine
j’tape mon sprint place d’la république
j’ai perdu 12mé au milieu d’la foule en panique
putain, ça s’agite, parle pas d’soupape
quand les coups partent, on sait tous qui sont les coupables
j’mate les voltigeurs devant l’mac do plus d’souffle
protège mes abdos, ça sent l’soufre
c’est comme une vague de casque et d’matraque
un cul d’sac, idéal pour finir en bad trap
derrière, un c-cktail molotov éclate
c’est ce qu’il fallait à cette ville pour qu’elle finisse écarlate
c’est comme une poudrière, mec

[couplet 2 : 12mé]
putain, j’voulais pas y croire lorsque j’ai vu sa tête sur l’écran
j’ai entendu des skins scander : « le pen président »
au loin s’élève des cris, la tension est à son comble
les votes d’un tas d’cons ont finit d’creuser nos tombes
manifestation spontanée, la france voit
sa république foireuse s’étioler telle une fleur fanée
hommes et femmes de toute condition sociale s’insurgent
une situation digne d’inspirer les dramaturges
dans la mêlée, les crs foncent venères
l’insurrection a pris des allures révolutionnaires
résistants, collabos, un vieux conflit manichéen
faut que j’retrouve fisto pour qu’on aille en niquer un

[couplet 3 : fisto & 12mé]
comme une poursuite dans un film avec un tas d’flics
certains franchissent la limite quand les xxx rappliquent
ils veulent tuer la rébellion dans l’œuf, on esquive
on fait plus d’différence entre les keufs et les skins
a cent mètres de là, les vitrines éclatent sans gêne
le centre-ville crame comme un réaction en chaîne
vas-y, on s’c-sse 12 ! mais où est-ce que tu veux qu’on bouge ?
un électeur sur deux attend qu’son maître vienne lui servir la bouffe
cette baffe dans la gueule, retour à la raison
c’est comme se sentir étranger dans sa propre maison
instinct d’préservation, anticorps contre bactéries
j’ai honte pour c’pays où mes grands-parents ont atterri
et moi, j’pense à mon reup et j’vois tous ses rêves se briser
c’pays qu’il croyait fiable, sur lequel il avait misé
une date a marqué d’une pierre rouge, deuil et miséricorde
la france s’est glissé elle-même la tête dans la corde