artis / band: a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

lirik lagu lim – passe moi

ecoute bien
frangin,
ouais ouais…

de la haine, j’en ai plein l’c?ur,
ma cit? mon bunker, inspecteur,
moi j’suis pas c’t’acteur, mais c’c-sseur,
qui r?ve de d’venir p-sseur,
traceur de lignes de c-ke sur le cul d’ta s?ur,
putain ?a craint, d’o? j’viens,
ca fume, tise, baise, biz, et chie dans les trains,
on a tous un grain ici on nous refuse m?me dans les taxis,
et d?s l’matin, ?a fait l’malin, ?a travaille la hi,
comme rachid, on reste lucide,
au moindre yen-cli qui p-sse, et s’il chie pas trop on l’tab-sse,
et ram-sse notre khalis, normal on s’khalas,
vu qu’on est tous dans l’rhla miss p-sse moi

un micro et j’serai un artiste,
terroriste sur les ondes, b-tch viens dans ma ronde,
p-sse moi une bombe que j’explose sur la piste,
p-sse moi une belle blanc et j’s’rai cr?ateur de pos? alice,
p-sse moi des feuilles ? rouler que j’devienne sculpteur,
p-sse moi du sem dans la foul?e sal inspecteur,
p-sse moi un costard et un cigare et j’serai un mafieux,
avec mes bl?dards dans les bacs j’vendrai d’la c-ke m’sieur,
p-sse moi les menottes et j’s’rais un taulard,
p-sse moi une boite de capote car ?a craint d’faire un gosse au parloir,
p-sse moi un ballon et j’s’rai un joint d’p-sse dans les buts,
p-sse moi tes probl?mes et j’cr?erai un ‘ca s’discute’,
p-sse moi d’l’argent et p’tetre que j’braqu’rai plus les gens,
tien t’es tomb? sur mon kilo ne l’dis pas ? maman,
sinon j’risque de manger la ture-cin,
p-sse moi la foi et p’tetre que j’serai un saint,
oussa d’un mondre cruel,
p-sse moi un coussin et j’r?ve d’exploser l’taff d’emmanuelle,
si, et bien plus d’six fois,
p-sse moi un grigri, car le 666 m’lache pas

de la haine, j’en ai plein l’c?ur,
ma cit? mon bunker, inspecteur,
j’suis pas c’t’acteur, mais c’c-sseur,
qui r?ve de d’venir p-sseur,
traceur de lignes de c-ke sur le cul d’ta s?ur,
putain ?a craint, d’o? j’viens,
ca fume, tise, baise, biz’, et chie dans les trains,
on a tous un grain, ici on nous refuse m?me dans les taxis,
et d?s l’matin, ?a fait l’malin, ?a travaille la hi,
comme rachid, on reste lucide,
au moindre yen-cli qui p-sse, et s’il chie pas trop on l’tab-sse,
et ram-sse notre khalis, normal on s’khalas,
vu qu’on est tous dans l’rhla miss p-sse moi

une arm?e et j’s’rai un saddam hussein,
or?gia, cr?ateur de sc?nes malsaines,
hey yo p-sse moi, une ferrari que j’flambe sur les champs-elys?e,
p-sse moi un bon pour ceux qui veulent rivaliser,
quand tu p-sses ta main dans mon slip,
?vite de m’carotte mon sh-t, t-ss’ viens vite,
alors p-sse moi la bouteille d’don perignon,
p-sse moi l’num?ro d’?crou d’mon fr?re qu’jlui envoie du pognon,
p-sse moi les rennes de la danse et elle sera ?rotique,
p-sse moi les rennes de la france et elle deviendra critique,
p-sse moi le pouvoir d’canner les schmits,
et j’exploserai les commissariats avec des m?t?orites,
p-sse moi une mauvaise graine et j’f’rai pousser un capone,
p-sse moi tes papiers et j’s’rai un fou fran?ais qui d?conne,
p-sse moi d’l’amour et j’la transformerai en haine,
car cette vie d’chienne que j’m?ne n’en vaut vraiment pas la peine,
p-sse moi un nuage d’bonheur et p’tetre que j’trouverai l’sourire,
arrache la rage de mon c?ur et tu risques de mourir,
p-sse moi une femme saine et j’don’rai la vie,
p-sse moi une lame et j’s’rai l’homme qui s?me le yen-yen sur le parvi,
o? l’on donne une tumeur ? la france,
p-sse moi mes craies de peine et j’cr??rai l’horreur avec ma d?linquance,
p-sse moi un poskar que j’donne des couleurs aux murs,
car les murs pleurent comme la p’t-te s?ur d’la triste ure,
de la triste ure, j’te jure ici c’est trop impure

de la haine, j’en ai plein l’c?ur,
ma cit? mon bunker, inspecteur,
j’suis pas c’t’acteur, mais c’c-sseur,
qui r?ve de d’venir p-sseur,
traceur de lignes de c-ke sur le cul d’ta s?ur,
putain ?a craint, d’o? j’viens,
ca fume, tise, baise, biz’, et chie dans les trains,
on a tous un grain, ici on nous refuse m?me dans les taxis,
et d?s l’matin, ?a fait l’malin, ?a travaille la hi,
comme rachid, on reste lucide,
au moindre yen-cli qui p-sse, et s’il chie pas trop on l’tab-sse,
et ram-sse notre khalis, normal on s’khalas,
vu qu’on est tous dans l’rhla miss p-sse moi

- lirik lagu lim